Blog

RSS feed

Work attitudes

L’humour qui peut nuire

Posted on 05/03/2021

La vie au travail est parfois difficile, ce qui nous amène à des expériences négatives de stress et de tristesse. Pour contrer ces émotions, il serait logique de penser qu’on pourrait recourir à une expérience très positive, telle que l’humour. Après tout, on ne peut pas à la fois rire et pleurer! Cheng, Chan, Amarnani et Favrivar ont toutefois publié un article dans Journal of Vocational Behaviour qui montre que cela peut en fait rendre plus difficile l’expérience de ceux qui vivent des difficultés.

La deuxième de leurs études, qui a été menée sur le terrain, adopte la méthodologie la plus intéressante pour explorer leur sujet. Ils ont obtenu la participation de 241 personnes qui ont répondu à trois sondages à quatre semaines d’intervalle. Les questionnaires mesuraient la présence d’un conflit entre le travail et la famille, le stress, l’intention de quitter l’organisation, le recours à l’humour par le participant et par un collègue. Les chercheurs ont trouvé que le stress vécu en raison d’un conflit entre le travail et la famille pouvait être mitigé lorsque le travailleur lui-même recourait à l’humour. Lorsque ce sont les collègues qui le faisaient pour alléger l’atmosphère, toutefois, l’effet était inverse. Les participants étaient plus stressés lorsque leur environnement utilisait l’humour que lorsqu’ils s’en abstenaient. 

Ces résultats sont consistants avec ce qu’on enseigne au niveau de la validation des émotions. Lorsque les gens nous partagent des choses difficiles, il vaut mieux les écouter et les soutenir que de chercher à leur changer les idées par des pensées positives. Alors que le confinement s’éternise, et que la détresse de plusieurs persiste, c’est un enseignement qui devrait être donné à plusieurs leaders dans les organisations qui se sentent souvent démunis face à la détresse de leurs employés.

Comments