Blog

RSS feed

Work attitudes

L’honnêteté n’est pas toujours vertueuse

Posted on 02/22/2021

Malgré l’importance qu’on accorde à l’honnêteté, il nous arrive à tous de raconter des mensonges, qu’on s’empresse de se justifier et d’oublier. Cela signifie donc qu’on choisit les moments où on est honnêtes. Emma Levine et David Gomez de l’Université de Chicago ont publié dans Journal of Personality and Social Psychology un article qui explore ce qui fait qu’une personne va privilégier ou non l’honnêteté dans ses interactions avec une autre personne.

Ils ont mené cinq expérimentations en laboratoire où ils proposaient un jeu à leurs participants. Dans la première, par exemple, la personne était placée dans un rôle où elle décidait si une somme était répartie également entre elle et un autre participant, si elle en garderait la majorité ou si elle en donnerait la majorité. Avant de faire ce choix, un nombre aléatoire était tiré. Si le nombre était pair, l’option par défaut était d’en donner la majorité, mais si le nombre était impair, l’option par défaut était d’en garder la majorité. Lorsque le hasard favorisait les participants, ils avaient à 80% tendance à être honnêtes et à garder l’argent. Lorsque le hasard les défavorisait, les participants avaient autant tendance à être honnêtes qu’à répartir le montant également, et dans 18% des cas ils mentaient pour s’approprier la somme. Cette étude, comme celles qui la suivent, montre que les gens ont davantage tendance à être honnêtes lorsque cela les sert personnellement.

Il n’est pas rare, lorsqu’un psychologue intervient dans un conflit au travail, qu’au moins une des parties concernées invoque la valeur d’honnêteté pour justifier son comportement. Cet article laisse penser que cela peut cacher d’autres motifs qui auraient avantage à être explorés pour en venir à la véritable cause du problème.

Comments