Blog

RSS feed

Leadership

Les avantages d’une mauvaise réputation

Posted on 10/19/2020

La campagne électorale américaine tire à sa fin et, pour la majorité des observateurs internationaux dont je fais partie, il est étonnant de constater que les mensonges et les conflits d’intérêts du président américain ne semblent pas nuire à sa réputation. Comparons cela à l’affaire We Charity au Canada, qui a fait les manchettes cet été et entraîné la démission du ministre des finances. Comment se fait-il que certains scandales attirent plus l’attention que d’autres? Chandler, Polidiro et Yang ont publié un article dans Academy of Management Journal qui fournit des éléments de réponse.

Ils ont analysé l’attention médiatique accordée à 113 déversements pétroliers aux États-Unis entre 1985 et 2016. Ils ont trouvé que l’ampleur de la catastrophe était liée à la probabilité que les médias s’intéressent au sujet, ce qui est normal. Ils ont toutefois trouvé que l’attention dépendait aussi de la réputation de la firme. Les entreprises qui avaient une bonne réputation recevaient en moyenne plus d’attention lorsqu’elles vivaient une crise que celles qui en avaient une mauvaise. Parallèlement, les entreprises qui avaient un historique de déversements étoffé recevaient moins d’attention lorsqu’un nouvel incident arrivait que celles qui avaient été plus exemplaires auparavant. En d’autres termes, les organisations les plus méritantes sont celles qui souffrent le plus lorsqu’elles vivent des crises.

Bien que les auteurs n’en parlent pas dans leur conclusion, je crois que ces résultats peuvent être généralisés à l’échelle des individus. Les personnes qui accordent moins d’importance aux enjeux moraux ou qui ont des comportements déviants finissent souvent par voir leurs actions normalisées avec le temps, au risque de nuire à la culture de l’entreprise. Si on veut améliorer les comportements éthiques des firmes ou des individus, on devrait probablement cesser de punir les événements qui sortent de l’ordinaire et plutôt fixer des normes qui seront appliquées de manière semblable pour tous les acteurs.

Comments