Blogue

Flux RSS

Leadership

Les leaders négatifs

Publié le 11 février 2019

Eileen Chou, de l’Université de Virginie, a posé une question particulièrement intéressante à propos du leadership. Si on vous demande de faire une liste de qualités pour un leader, vous allez probablement faire la liste de traits positifs comme la capacité d’inspirer les autres et de proposer une stratégie mobilisante pour son organisation. On peut cependant tous penser à des leaders qui communiquent fréquemment des messages négatifs et qui ont réussi à accéder à des fonctions importantes dans une entreprise (ou à la présidence des États-Unis). Elle a publié un article dans Journal of Personality and Social Psychology où elle tente d’expliquer pourquoi.

Elle a mené onze études en laboratoire où des participants étaient soumis à des exemples de personnes positives ou négatives, par exemple en lisant des extraits de discours dans des débats présidentiels américains ou en discutant de l’appréciation d’une peinture avec une personne qui pouvait être admirative ou critique. Les participants ont évalué les personnes négatives comme ayant plus d’indépendance et d’autonomie, des qualités associées au leadership. En conséquence, les personnes qui exprimaient des opinions négatives étaient en moyenne jugées comme ayant plus de leadership que les personnes qui véhiculaient des messages positifs.

Comme le disait Jeffrey Pfeffer, l’industrie du leadership, et une bonne partie de la recherche dans le domaine, sont davantage motivées par une vision idéaliste que par la rigueur scientifique. La recherche de la Dr. Chou, en faisant ressortir une réalité qui va à l’encontre de ce qu’on entend souvent, montre qu’il est grand temps de remettre en question nos paradigmes. 

Commentaires