Blogue

Flux RSS

Développement

La pleine conscience pour mieux composer avec le conflit travail-famille

Publié le 22 janvier 2018

Ceux qui me connaissent professionnellement savent que j’utilise souvent ACT, une approche basée sur la pleine conscience (mindfulness en anglais) pour aider certains clients à développer leur flexibilité psychologique. Je suis parfois frappé de voir comment un client qui est introduit à ces techniques peut rapidement amener des changements dans sa vie. Les chercheuses américaines Kiburz, Allen et French se sont posé une question semblable : est-ce que qu’une intervention courte sur la pleine conscience peut amener des gens à mieux composer avec les conflits entre leur travail et leur vie personnelle? Elles ont publié leurs résultats dans Journal of Organizational Behavior.

102 personnes ont suivi une formation sur la pleine conscience d’une heure, puis pendant 13 jours on leur a demandé de remplir un carnet où ils observaient leur application des comportements qu’ils avaient appris pendant la formation. La moitié des participants ont suivi la formation au début de la période et l’autre moitié deux semaines plus tard, ce qui a permis de comparer les impacts de la formation à un groupe contrôle. Les chercheuses ont trouvé que la formation avait eu un impact positif sur la capacité des participants de concilier le travail et la vie personnelle.

Dans leur conclusion, les auteures soulignent comment ce programme est court et simple à administrer comparativement aux interventions qui ont été conçues jusqu’à présent. En effet, il est inutile de demander aux parents de jeunes enfants qui sont sur le marché du travail s’ils ont le temps de méditer 45 minutes dans leur journée. Elles sont donc optimistes quant à la capacité de ce programme d’avoir des impacts positifs dans une grande variété d’industries et d’environnements professionnels.

Commentaires