Blogue

Flux RSS

Personnalité

Comment se faire des amis pendant les partys de Noël

Publié le 4 décembre 2017

Un des objectifs qu’on retrouve parfois dans une démarche de coaching est le développement des habiletés interpersonnelles. Certains cadres se font dire qu’ils semblent distants et peu intéressés aux autres, ce qui n’est bien entendu par leur intention. Mais comment s’améliorer? Karen Huang a mené une large équipe de l’Université Harvard dans la réalisation de trois études qui ont fait la démonstration de l’efficacité de conseils tout simples que nous ont donnés nos parents. Leurs résultats ont été publiés dans Journal of Personality and Social Psychology.

Dans leur première étude, ils ont recruté 199 paires de participants et leur ont demandé de converser en ligne pendant quinze minutes avec un inconnu afin de mieux se connaître. Dans chaque groupe, l’un des participants a reçu une instruction quant au nombre de questions qu’il devait poser : au moins neuf pour la moitié des cas, au plus quatre pour l’autre moitié. Après la conversation, les participants ont dit à quel point ils avaient aimé la personne qu’ils avaient rencontrée. Un algorithme informatique a compté le nombre de questions posées par chaque interlocuteur. Les chercheurs ont observé une relation directe entre le nombre de questions posées et l’appréciation du partenaire. Il ne s’agit pas d’une prédisposition immuable, puisque l’instruction quant au nombre de questions posées a amené une différence significative dans l’appréciation du partenaire.

Ils ont répliqué ce résultat dans un contexte plus près de la réalité pour leur dernière étude. Ils ont enregistré, avec leur accord, les conversations de 110 hommes et femmes qui se sont adonnés à une séance de « speed-dating » où ils rencontraient entre 15 et 19 personnes chacun. Après chaque entretien de 4 minutes, ils devaient dire s’ils seraient ouverts à une deuxième rencontre. Ils ont trouvé que les gens étaient généralement stables dans le nombre de questions qu’ils posaient d’une rencontre à l’autre. C’étaient surtout les questions de suivi qui prédisaient le succès auprès du partenaire, puisque ce sont celles qui dénotent le plus grand intérêt pour l’autre.

En conclusion, on est donc plus à même de se faire des amis en s’intéressant aux gens qu’en parlant de soi. En cette saison de partys de Noël qui entraîne son lot de conversations parfois banales, c’est un bon conseil à se remémorer.

Commentaires